Test TCS de sièges d'enfants: trop de substances nocives retrouvées dans quatre modèles

(lifePR) ( Vernier, )
Le dernier test TCS de sièges d'enfants portait sur 20 sièges de toutes les tailles. Onze ont obtenu la mention "très recommandé" alors que quatre ont été jugés "non recommandé" en raison d'une teneur trop élevée en substances nocives.

20 sièges d'enfants ont été mis à l'épreuve dans ce dernier test du TCS selon les critères suivants: sécurité, maniement, ergonomie et teneur en substances nocives. La note "très recommandé" a été attribuée onze fois, la note "recommandé" cinq fois et la note "non recommandé" quatre fois.

Teneur trop élevée en substances nocives
Les enfants aiment à porter des objets à leur bouche. C'est vrai aussi pour les parties accessibles du siège. Le TCS applique donc dans son test les normes limitant les substances nocives contenues dans les jouets qui sont plus sévères que celles fixées aux sièges d'enfants. Quatre des vingt sièges examinés affichaient une valeur toxicologique trop élevée, si bien qu'ils ont été jugés "non recommandés". Le tissu couvrant les modèles "Uppababy Mesa i-Size" et "Uppababy Mesa i-Size + i-Size Base" est traité au retardateur de flammes TCPP, alors que le "Hauck iPro Baby" et le "Hauck iPro Baby + iPro Base" contiennent trop de naphtaline, un produit suspecté d'être cancérigène.

Test de collision frontale réussi de justesse
Les vingt sièges testés ont réussi les épreuves de collision frontale et latérale. Dans l'essai de collision frontale, le "Hauck iPro Baby + iPro Base" a cependant atteint la limite de sa résistance. Il a certes retenu le mannequin, mais il s'est partiellement détaché de sa base Isofix. Fixé sans cette base, mais avec la ceinture de sécurité, il offre une meilleure protection en cas d'accident
Für die oben stehenden Pressemitteilungen, das angezeigte Event bzw. das Stellenangebot sowie für das angezeigte Bild- und Tonmaterial ist allein der jeweils angegebene Herausgeber (siehe Firmeninfo bei Klick auf Bild/Meldungstitel oder Firmeninfo rechte Spalte) verantwortlich. Dieser ist in der Regel auch Urheber der Pressetexte sowie der angehängten Bild-, Ton- und Informationsmaterialien.
Die Nutzung von hier veröffentlichten Informationen zur Eigeninformation und redaktionellen Weiterverarbeitung ist in der Regel kostenfrei. Bitte klären Sie vor einer Weiterverwendung urheberrechtliche Fragen mit dem angegebenen Herausgeber. Bei Veröffentlichung senden Sie bitte ein Belegexemplar an service@lifepr.de.