Marché suisse de la musique 2018: la reprise se poursuit, le streaming impose sa domination

(lifePR) ( Zürich, )
En 2018, le marché suisse des supports phonographiques a réalisé un chiffre d’affaires de 170 millions de CHF, soit 3,7% de plus que l’année précédente. La reprise du marché de la musique, amorcée en 2016, se poursuit donc. Le segment du streaming est le moteur de la croissance, tandis que les ventes de téléchargements et de supports phonographiques physiques comme le CD et le disque vinyle continuent de décliner.

Marché du numérique: croissance grâce au streaming

Les ventes de streaming audio et vidéo ont fortement augmenté (+36%; elles sont passées à 97,8 millions de CHF), contribuant à hauteur de 58% du marché total. En revanche, le recul de de la part des téléchargements s’est poursuivi (-23%; elle est passée à 31,3 millions de CHF); elle ne repré-sente plus que 18% du marché des supports phonographiques. Globalement, les ventes numé-riques ont progressé de 15% par rapport à l’année précédente pour atteindre 129,9 millions de CHF, soit 76% du chiffre d’affaires total. Pour la première fois, le chiffre d’affaires du streaming dépasse ainsi nettement celui atteint par le segment du téléchargement en 2012, son année re-cord.

Supports physiques : le CD continue de décliner

Le chiffre d’affaires issu de la vente de CD et d’autres supports phonographiques physiques a également baissé de 22% en 2018 pour s’établir encore à 40 millions de CHF, soit 24% du marché total. Cette baisse du chiffre d’affaires était prévisible et s’inscrit dans la tendance générale observée depuis de nombreuses années. Le CD conservera toutefois son importance sur le marché de la musique dans un proche avenir.

Lorenz Haas, directeur d’IFPI Suisse, commente ainsi cette évolution: «En l’espace de quelques années seulement, le streaming musical s’est développé à une vitesse vertigineuse pour devenir de loin le segment au chiffre d’affaires le plus important. Le streaming s’impose ainsi comme le canal de distribution dominant de la musique. Le défi pour les labels est d’aligner leur stratégie commerciale en conséquence.»

Ivo Sacchi, président d’IFPI Suisse et Managing Director Universal Music Switzerland s’attend à ce que cette tendance se poursuive: «Si l’on considère les pays scandinaves, où le streaming a quelques années d’avance, je pars du principe que la croissance actuelle se poursuivra dans les années à venir. Le potentiel de la Suisse est loin d’être épuisé.»

Note importante sur la méthodologie: avec la publication des chiffres du marché pour 2018, IFPI Suisse adopte la méthode de mesure du chiffre d’affaires au niveau du commerce de détail («retail value»). Cela permet une appréhension plus précise de l’ensemble du marché. Les publications antérieures étaient basées sur la mesure du chiffre d’affaires des labels («Trade Value»). Les chiffres du marché de la musique publiés avant mars 2019 ne sont donc pas comparables aux chiffres publiés après cette date.
Für die oben stehenden Pressemitteilungen, das angezeigte Event bzw. das Stellenangebot sowie für das angezeigte Bild- und Tonmaterial ist allein der jeweils angegebene Herausgeber (siehe Firmeninfo bei Klick auf Bild/Meldungstitel oder Firmeninfo rechte Spalte) verantwortlich. Dieser ist in der Regel auch Urheber der Pressetexte sowie der angehängten Bild-, Ton- und Informationsmaterialien.
Die Nutzung von hier veröffentlichten Informationen zur Eigeninformation und redaktionellen Weiterverarbeitung ist in der Regel kostenfrei. Bitte klären Sie vor einer Weiterverwendung urheberrechtliche Fragen mit dem angegebenen Herausgeber. Bei Veröffentlichung senden Sie bitte ein Belegexemplar an service@lifepr.de.