Vifor Pharma et ChemoCentryx annoncent l'extension de leur alliance dans le domaine de la santé rénale pour y inclure CCX140 en vue de traiter des maladies rénales

(lifePR) ( Bern, )
Vifor Pharma, une entreprise du Groupe Galenica, et ChemoCentryx, Inc., (Nasdaq: CCXI), ont annoncé aujourd’hui l’extension de leur alliance dans le domaine de la santé rénale pour y inclure le développement et la commercialisation de CCX140, un inhibiteur oral du récepteur de chimiokines CCR2, pour le traitement de maladies rénales. CCX140 a déjà fait l’objet d’un essai clinique de phase II concluant chez des patients atteints de néphropathie diabétique.

L’accord conclu portera initialement sur le développement conjoint de CCX140 pour les maladies rénales rares, Vifor Pharma ayant la possibilité de développer et commercialiser seule CCX140 pour les formes plus courantes d’insuffisance rénale chronique (IRC). En vertu des termes de l’accord, ChemoCentryx conserve les droits de marketing pour les maladies rénales rares aux Etats-Unis et en Chine, tandis que Vifor Pharma détient les droits de commercialisation dans le reste du monde.

En mai 2016, les deux entreprises ont annoncé que Vifor Pharma avait acquis les droits de commercialisation de CCX168 (dénomination commune internationale: avacopan), un inhibiteur du récepteur du complément 5a (C5aR) prêt pour le développement en phase III en vue du traitement de maladies rénales rares et orphelines, en Europe, au Canada, au Mexique, en Amérique centrale et du Sud, et en Corée du Sud.

En vertu des termes de l’accord, ChemoCentryx recevra un paiement initial en espèces d’USD 50 millions. De plus, elle pourra recevoir des paiements supplémentaires en cas de franchissement de certaines étapes réglementaires, de développement ou de certains seuils de vente, ainsi que des redevances échelonnées, à deux chiffres, sur les ventes nettes de CCX140 dans les régions sous licence.

ChemoCentryx assumera la responsabilité du développement clinique de CCX140 pour le traitement de maladies rénales rares, dont elle partagera les coûts avec Vifor Pharma. Si Vifor Pharma devait ultérieurement exercer son option concernant l’IRC, elle serait alors chargée de l’ensemble du développement et recevrait les droits mondiaux de CCX140, tandis que ChemoCentryx obtiendrait les droits de co-promotion pour l’IRC aux Etats-Unis.

CCX140 cible le récepteur des chimiokines appelé CCR2. Dans le cadre d’un essai clinique de phase II mené chez des patients atteints de néphropathie diabétique, il s’est avéré sûr et bien toléré, et a fait la preuve d’améliorations statistiquement significatives de la fonction rénale. CCR2 se trouve sur des sous-ensembles de monocytes et de macrophages, qui sont des cellules du système immunitaire dont on estime qu’elles jouent un rôle important dans les processus inflammatoires. Le blocage de CCR2 vise à réduire la réponse inflammatoire anormale stimulée par les monocytes et les macrophages que l’on retrouve dans des maladies rénales comme la néphropathie diabétique. CCR2 peut également avoir un rôle direct dans la fonction d’autres cellules spécialisées dans les reins, où leur inhibition serait corrélée avec un effet thérapeutique positif.

Vifor Pharma, une entreprise du Groupe Galenica, est l’un des leaders mondiaux en ce qui concerne la découverte, le développement, la fabrication et la commercialisation de produits pharmaceutiques utilisés dans le traitement de la carence en fer. La société propose également un portefeuille diversifié de produits de prescription et de produits délivrés sans ordonnance (OTC). Vifor Pharma, dont le siège est à Zurich (Suisse), affiche une présence mondiale de plus en plus étendue et dispose d’un vaste réseau de filiales et de partenaires dans le monde.

Pour de plus amples informations sur Vifor Pharma, veuillez consulter www.viforpharma.com.

ChemoCentryx, Inc. est une entreprise biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de produits thérapeutiques administrés oralement ciblant les systèmes chimiokines et chimioattractants afin de traiter les maladies auto-immunes, les troubles inflammatoires et le cancer. Le système chimiokine est un réseau biologique qui régule les inflammations via un ensemble de molécules de chimiokine sécrétées, ou ligands, et leurs récepteurs spécifiques de surface cellulaire. Sur la base de sa plateforme exclusive de découverte et de développement de médicaments, ChemoCentryx a généré de nombreux programmes cliniques et de stade préclinique, chacun d’entre eux ciblant des récepteurs distincts de chimiokine et chimioattractants avec de petits composés moléculaires différents. Avacopan (CCX168), un inhibiteur C5aR, a fait l’objet d’un développement de phase II pour le traitement des vascularites associées (AAV) aux anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA). Avacopan semble sûr, bien toléré et approprié pour réduire et éliminer les stéroïdes à hautes doses, qui font partie des schémas thérapeutiques standard pour les patients atteints d’AAV, tout en permettant un contrôle efficace de la maladie dans des études cliniques réalisées à ce jour. Avacopan fait aussi l’objet d’études de phase II pour le traitement du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) et de la néphropathie à immunoglobuline A ou néphropathie à IgA (IgAN). ChemoCentryx a accordé à Vifor Pharma les droits exclusifs pour commercialiser avacopan en Europe et dans certains autres marchés en dehors des Etats-Unis et de la plupart des pays d’Asie. CCX872, un inhibiteur CCR2, a achevé avec succès le développement en phase I et il est en cours de développement pour le traitement du cancer non résécable du pancréas. CCX140, un inhibiteur CCR2 distinct, a terminé une étude clinique de phase II qui a révélé qu’il était sûr et bien toléré tout en démontrant une amélioration statistiquement significative de l’albuminurie chez les patients atteints de néphropathie diabétique. ChemoCentryx a accordé à Vifor Pharma les droits exclusifs pour commercialiser CCX140 dans des marchés en dehors des Etats-Unis et de la Chine. D’autres programmes cliniques incluent CCX507, l’inhibiteur CCR9 de prochaine génération qui a achevé avec succès le développement en phase I, vercirnon (aussi appelé Traficet-EN ou CCX282) qui est un inhibiteur CCR9 spécifique pour le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin, et CCX354, un inhibiteur CCR1 qui a fait l’objet d’une étude clinique de phase II concluante pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. ChemoCentryx a aussi plusieurs programmes en phase de développement préclinique avancé.
Für die oben stehenden Pressemitteilungen, das angezeigte Event bzw. das Stellenangebot sowie für das angezeigte Bild- und Tonmaterial ist allein der jeweils angegebene Herausgeber (siehe Firmeninfo bei Klick auf Bild/Meldungstitel oder Firmeninfo rechte Spalte) verantwortlich. Dieser ist in der Regel auch Urheber der Pressetexte sowie der angehängten Bild-, Ton- und Informationsmaterialien.
Die Nutzung von hier veröffentlichten Informationen zur Eigeninformation und redaktionellen Weiterverarbeitung ist in der Regel kostenfrei. Bitte klären Sie vor einer Weiterverwendung urheberrechtliche Fragen mit dem angegebenen Herausgeber. Bei Veröffentlichung senden Sie bitte ein Belegexemplar an service@lifepr.de.