Dienstag, 12. Dezember 2017


  • Pressemitteilung BoxID 683748

Déterminer et évaluer l'utilisation du sol dans les analyses de cycle de vie - un défi

Zurich-Reckenholz, (lifePR) - La production agricole occupe une grande partie de la surface non bâtie. Pour cette raison, il est important pour une agriculture qui se veut durable de mieux comprendre les impacts environnementaux qu’elle génère et de les intégrer dans une analyse de cycle de vie sous une forme appropriée. La 10e plateforme sur les analyses de cycle de vie dans l’agriculture d'Agroscope qui s’est déroulée sur le site de Reckenholz à Zurich a montré les défis que pose le développement de nouvelles méthodes et de nouveaux modèles d'utilisation du sol à différentes échelles spatiales.

Ces dernières années, les analyses de cycle de vie se sont imposées comme un instrument efficace pour la mise en place d'une production respectueuse de l'environnement. Or, leur application dans l'agriculture pose des défis particuliers aux spécialistes, car il en va de grandes surfaces avec des impacts environnementaux variés. C'est pourquoi de nombreux acteurs sont très intéressés à évaluer le plus précisément possible les impacts résultant de l'exploitation agricole sur le sol, la biodiversité et le paysage de même qu’à déterminer l'écotoxicité due à l’utilisation de pesticides.

Optique locale ou globale?

La méthode appropriée pour évaluer les impacts de l'utilisation du sol est déterminée par la problématique et la situation concrète. Pour évaluer le soja d'Amérique du Sud, par exemple, il faut des méthodes applicables à l'échelle mondiale. Pour comparer les impacts environnementaux de différentes parcelles cultivées en Suisse, il convient au contraire d'utiliser des méthodes régionales détaillées. L’exposé d'introduction de Stephan Pfister de l'ETH Zurich a montré comment on peut choisir la méthode.

La biodiversité comme base importante des prestations écosystémiques

L'utilisation du sol pour la production alimentaire est l'une des causes les plus importantes de la perte de biodiversité à l’échelle mondiale. Mais comment les différentes intensités de production influent-elles sur la biodiversité? Pour répondre à cette question, Agroscope développe en permanence sa méthode d’analyse de cycle de vie SALCA-Biodiversité. Lors de la 10e plateforme sur les analyses de cycle de vie, Philippe Jeanneret et Markus van der Meer d'Agroscope ont présenté, à partir de l'exemple de l’arboriculture, une approche appropriée pour évaluer l’impact des pratiques agricoles sur la biodiversité.

Matthias Meier, de l'Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL), a montré quant à lui l'importance considérable de la biodiversité pour de nombreuses prestations écosystémiques. La pollinisation des arbres fruitiers par les insectes ou la régulation naturelle des ravageurs en sont des exemples. De nouvelles méthodes d'évaluation de la biodiversité permettent, en plus d'estimer l'impact de la production agricole sur la diversité des espèces, de les appliquer dans le cadre de l'aménagement du territoire, car elles mettent en évidence les conflits d’objectifs entre production et biodiversité.

La beauté du paysage doit aussi être évaluée

Un niveau élevé de biodiversité va souvent de pair avec un paysage varié, qui a un effet positif sur le bien-être des personnes. L'impact des différents paysages sur l'homme est donc un thème central. Mais comment représenter le plus fidèlement possible la «beauté» d'un paysage de type agricole ? Beatrice Schüpbach d'Agroscope a montré comment l'évaluation de la qualité visuelle du paysage peut être intégrée dans les analyses de cycle de vie au moyen des aspects «diversité du paysage », «proximité avec la nature» et «visibilité du changement des saisons».

Évaluer la qualité du sol avec de nouvelles méthodes

Une méthode globale de quantification des effets sur la qualité du sol reste un défi particulier pour la recherche sur l'analyse de cycle de vie. Franziska Stössel de l'ETH Zurich a présenté un outil qui peut être utilisé à la fois pour évaluer la dégradation du sol au niveau régional et estimer le compactage du sol lors de la mise en culture.

Jusqu'à présent, le risque de dégradation du sol dû à la pâture n'a guère été pris en considération dans les méthodes d'analyse de cycle de vie. Andreas Roesch, expert d’Agroscope, a montré comment les dommages causés à la structure du sol par les animaux au pâturage peuvent être estimés de façon analogue aux dommages causés par le compactage dû aux machines agricoles. De cette manière, il est possible d'évaluer de façon approfondie l'impact des différents systèmes de détention du bétail laitier sur la qualité du sol.

Les produits phytosanitaires ne sont pas seulement un thème en politique

L'utilisation de produits phytosanitaires dans l'agriculture est devenue un sujet d'intérêt public. Afin de réduire les risques pour l'homme et l'environnement, le Conseil fédéral a lancé le «Plan d’action visant à la réduction des risques et à l’utilisation durable des produits phytosanitaires». Thomas Nemecek d'Agroscope a montré comment l'évaluation de l'écotoxicité dans les analyses de cycle de vie a évolué au cours des deux dernières décennies, passant de simples facteurs d’impact à des modèles complexes et détaillés. Agroscope continue à développer ces méthodes pour différents procédés culturaux et séries de pulvérisation dans plusieurs grandes cultures en tenant compte des conditions de notre pays.

Considérer les prestations écosystémiques dans leur globalité

Depuis la publication des rapports d'évaluation du «Millenium Ecosytem Assessment», il est incontestable que des prestations écosystémiques intactes sont d'une importance cruciale pour la survie de l'humanité. Les processus de production agricole en particulier nécessitent des surfaces cultivables, mais ils nuisent en même temps aux prestations écosystémiques. Par conséquent, une évaluation globale des impacts environnementaux dans l’analyse de cycle de vie revêt une importance considérable. A cet effet, Ulrike Bos de l'Université de Stuttgart a développé la méthode LANCA® (Land Use Indicator Value Calculation) dans le but d’élaborer une représentation plus complète, uniforme et comparable des filières de production au moyen d'indicateurs d'utilisation du sol.

Diese Pressemitteilungen könnten Sie auch interessieren

LED Leuchtballon - Ideale Beleuchtung für z.B. Events oder Camping -- auch zum Mieten

, Energie & Umwelt, ASMETEC GmbH

METOLIGHT LED-Ballon-Leuchten sind schnell aufgebaut und sorgen für sehr helles, blendarmes Rundum-Licht. Die eingebauten LED-Module sind mit...

Auf ins Winterquartier

, Energie & Umwelt, Wildpark-MV/ Natur- u. Umweltpark Güstrow gGmbH

Schnee, Eis und Kälte: Höchste Zeit für die Weißstörche des Wildpark-MV ins Storchenhaus umzuziehen. Heute hieß es also dann: Auf ins Winterquartier!...

"Wo soll ich mit dem Energiesparen anfangen?"

, Energie & Umwelt, Dachdecker-Innung Hamburg

Für Hausbesitzer ist es ebenso ärgerlich wie für Vermieter und Mieter: Der Winter ist noch lange nicht zu Ende – dafür aber der Heizölvorrat....

Disclaimer